Aller au contenu principal

Apprendre à croquer sur le vif

Notez cet article
Aucun vote pour le moment

Réaliser un dessin en quelques coups de crayon, ce n’est pas de la magie, c’est du croquis ! Car attention, cet exercice est un art à part entière. Alors où et comment croquer ? Voici quelques pistes...

1. Où croquer ?

Expérimentez le croquis à la fois en intérieur et en extérieur : les jeux de lumière sont tout à fait différents. Au début, mieux vaut travailler sur des sujets statiques. Vous pourrez passer à des sujets en mouvement après un peu d’entraînement.

 

Exemples de sujets statiques : des sculptures dans un musée ou un parc, un paysage, un bâtiment, une personne endormie, des spectateurs lors d’un concert ou d’une représentation théâtrale, etc.

 

Exemples de sujets en mouvement : des animaux dans un zoo ou un aquarium, des enfants et des joggers dans un parc, etc. 

2. Comment croquer ?

Quelques règles à suivre :

 

Chronométrez-vous. Donnez-vous un temps limité (5 à 10 minutes) par croquis. La pression du temps vous aidera à être plus efficace et à sélectionner les informations les plus importantes.

 

Ne vous acharnez pas ! Si un sujet ne vous inspire pas, passez à autre chose. Le croquis demande de la spontanéité pour obtenir un geste libéré et souple. Si vous vous posez trop de questions, vous risquez de ne plus y arriver.

 

Ne vous contentez pas de faire un seul croquis du sujet que vous avez choisi. Prenez-le sous toutes ses coutures. En vous déplaçant, vous repérerez de nouvelles caractéristiques : point de vue, zones de lumière, perspective, etc.

3. Réaliser un croquis en valeur

Facile et rapide, cette méthode consiste à poser uniquement des zones claires et des zones foncées, sans tracer de contours. Elle permet de travailler à la fois les contrastes et les volumes.

 

- Travaillez au fusain ou à la mine graphite, en posant des hachures avec l’extrémité ou des aplats avec la tranche.

- Commencez par la zone la plus claire, puis grisez au fur et à mesure les zones qui l’entourent, en exagérant les contrastes.

- Poursuivez jusqu’à ce que la juxtaposition des gris rendent la forme du sujet.

4. Combiner croquis et couleur

Pour associer la couleur à votre croquis, vous avez plusieurs possibilités :

- Poser rapidement quelques couleurs au crayon de couleur ou au pastel une fois le sujet esquissé. Vous pouvez aussi utiliser une petite boîte d’aquarelle : attention à ne pas oublier d’emporter une petite bouteille d’eau.

- Si vous n’avez pas de matériel pour poser la couleur, annotez votre croquis en écrivant en toutes lettres les couleurs dont vous aurez besoin et leurs emplacements. Exemple : rouge-banc, vert-pelouse, etc.

- Dans tous les cas, n’hésitez pas à préciser la nuance sous forme de mots-clés. Exemple : rouge pivoine, vert canard, jaune tournesol, etc.