Aller au contenu principal

Préparer son matériel pour le pastel

Notez cet article
Average: 5 (2 votes)

Technique salissante, le pastel réclame un peu de méthode et d’organisation.

Voici quelques conseils pour préparer votre matériel afin de dessiner proprement et de garder l’esprit libre !

1. Le papier

Qu’il soit fin ou épais, le papier doit être fixé sur une planche à dessin. C’est aussi le cas pour les papiers et cartons initialement conçus pour d’autres techniques (papier aquarelle, contrecollé etc.).

 

Mode d’emploi :

  • -Choisissez une planche lisse et légèrement plus grande que votre feuille de papier : cela vous permettra de fixer la feuille plus facilement et de tenir la planche sans risquer de tacher votre travail avec vos doigts.

 

  • -Fixez le papier sur la planche à dessin à l’aide :

- soit de pinces à dessin
- soit de punaises
- soit de bandes de kraft gommé (il n’abîme pas le papier lorsque vous le retirez).

 

  • Posez la planche sur un support pour pouvoir l’incliner pendant le travail. Astuces : calez-la entre vos genoux et le rebord de la table ; posez-la sur une pile de livres. Dans l’idéal : utilisez un chevalet.

À savoir

En inclinant votre planche à dessin, vous évitez que la poudre dégagée par les bâtonnets de pastel ne viennent salir votre travail.

2. Les couleurs

Compte tenu du nombre incroyable de couleurs à votre disposition, vous devez faire une sélection préalable. Vous gagnerez du temps et de l’espace !

 

Faites un casting !

  • -Observez attentivement votre sujet et posez-vous quelques questions : couleurs chaudes ou froides ? vives ou pastels ?...
  • -Sélectionnez les teintes, en évitant d’utiliser des nuances trop nombreuses.
  • -Placez les bâtonnets dans une boîte compartimentée ou remplie de grains de riz, car ils sont extrêmement friables. Les avantages ? Vous conservez vos bâtonnets en l’état, au lieu de les retrouver en mille morceaux ; les teintes ne se mélangent pas entre elles. Un conseil : cassez les bâtonnets en deux parties égales pour les rendre plus résistants.
  • -Organisez vos bâtonnets par couleur et dégradé de teintes, afin de repérer rapidement l’assortiment chromatique lorsque vous travaillerez.

3. Les outils complémentaires

Gagnez du temps et économisez votre énergie en regroupant sur votre plan de travail tous les ustensiles qui vous seront utiles lors de la réalisation de l’œuvre. Vous resterez ainsi concentré sur votre travail.

 

  • -Pour effacer vos erreurs: une gomme mie de pain (nommée aussi gomme tendre) et un chiffon propre.
  • -Pour travailler vos couleurs : une estompe, un rouleau d’essuie-tout, une boîte de cotons-tiges.

Astuce

La mie de pain fraîche remplace à merveille la gomme tendre pour effacer le pastel sans abîmer la surface du papier !

  • -Pour affûter les bâtonnets : un affûtoir ou une lame de cutter.
  • -Pour fixer les couleurs, très volatiles : une bombe de fixatif.
  • -Pour s’essuyer les doigts régulièrement : un chiffon propre, légèrement humide.