Aller au contenu principal

Astuce Pastel : Teinter son papier

Notez cet article
Aucun vote pour le moment

Pour un résultat vraiment personnalisé, certains artistes préfèrent teinter eux-mêmes leur support. À vous de jouer !

À savoir

Teinter son papier présente deux avantages :

Optimiser la teinte du fond limite les risques de surcharge de matière.

Il est possible de prévoir plusieurs zones de couleur différentes sur la même feuille.

1. Réaliser un fond au pastel sec

Réduisez le pastel en poudre en le grattant au couteau au-dessus d’une assiette.

Imprégnez un chiffon ou un morceau d’ouate et frottez-le sur toute la surface de la feuille en appuyant suffisamment pour teinter les reliefs et aussi les creux du papier.

Procédez par balayages circulaires ou mouvements croisés si vous souhaitez créer un fond texturé.

Pour un fini parfaitement lisse, estompez à l’aide d’un gros pinceau.

Astuce

En stabilisant ce fond à l’aide d’un fixatif – ou en pressant fortement un buvard sur le papier teinté – vous évitez que les pigments ne se mêlent à ceux de l’œuvre.

2. Des teintures originales

Ces deux techniques conviennent à l’utilisation ultérieure de pastels secs ou huileux.

Jouez la transparence en utilisant un lavis à l’aquarelle ou à l’encre de chine fortement diluée. Laissez sécher complètement avant d’appliquer le pastel.

Imitez la tradition orientale : frottez doucement des feuilles de thé humides (ou des sachets) sur un papier blanc. Vous verrez, la teinte de ce dernier ne saurait être plus délicate !

 

Attention : si vous comptez employer une technique humide, choisissez un papier résistant à l’eau, par exemple destiné à l’aquarelle, et tendez-le préalablement pour éviter qu’il ne gondole.