Aller au contenu principal

Astuce Pastel : Travailler au pinceau humide

Notez cet article
Average: 3 (2 votes)

En présence d’humidité, les pastels deviennent pâteux. Mouillez davantage, vous pourrez les exploiter en lavis légers.

À savoir

Aquareller, c'est-à-dire peindre à la manière de l’aquarelle, des pastels secs au pinceau humide étend et atténue la couleur tout en préservant la force des tracés.

Mouiller, au white spirit ou à l’essence de térébenthine, une surface travaillée aux pastels à l’huile déplace la couleur sans perte de tonalité.

1. Aquareller des pastels secs

Tendez une feuille de papier résistant à l’eau, par exemple destiné à l’aquarelle.

Esquissez votre œuvre au pastel sec tendre, à grands traits obliques relativement épais.

Travaillez au pinceau humidifié les zones de votre choix : la couleur s’unifie.

Utilisez un pinceau très souple pour délaver plus franchement les pigments et obtenir un léger lavis entre les traits, toujours bien visibles.

Créez facilement un effet de mouchetis sur un papier à fort grain : le pastel reste accroché aux reliefs, et le lavis remplit les creux de couleur atténuée.

Astuce

Comme le peintre Edgar Degas, vous pouvez également réduire en poudre un peu de pastel sec, l’humecter et l’appliquer directement sur votre œuvre.

2. Diluer des pastels à l’huile

Posez généreusement la couleur à grands traits appuyés.

Mouillez au white spirit ou à l’essence de térébenthine un pinceau destiné à la peinture à l’huile.

Badigeonnez le pastel : ses pigments fondent, la couleur peut être déplacée comme s’il s’agissait de peinture. Vos tracés disparaissent au profit des coups de pinceau.

Astuce

Vous pouvez également appliquer directement les pastels à l’huile au pinceau humidifié en prélevant la couleur sur le bout d’un bâtonnet.