Aller au contenu principal

Peindre une marine sous un ciel tourmenté en aquarelle

Notez cet article
Average: 2.8 (4 votes)

Niveau de difficulté : Avancé  

Temps estimé : Préparation du papier : 1h30 + Temps d’exécution : 2 h  

Auteur : Mathias Braun 

 

La marine sous un ciel tourmenté, très contrastée, est un excellent exercice pour apprendre à peaufiner vos effets : transparence, dégradé, reflets, jeux d’ombre et de lumière, mouvements, etc. À réutiliser avec n’importe quel sujet ! 

 

Matériel 

- Papier : aquarelle Canson® Montval 200 g/m2 - grain fin  

- Couleurs : Terre de Sienne, rouge, vert émeraude, bleu outremer, jaune de cadmium, 1 tube d’aquarelle blanche ou de gouache blanche

- Accessoires : 1 gomme mie de pain, mouchoirs en papier, 1 éponge, 1 planche en bois (plus grande que la feuille), 1 rouleau de papier kraft gommé

- Crayons et pinceaux : porte mine 0,5 mm HB, pinceau à lavis, pinceau rond pointu moyen, pinceau rond pointu fin  

Étape 1

Fixer le papier  Canson® Montval 200 g/m2 - grain fin  sur la planche pour qu’il ne gondole pas pendant le travail.  

1) Plongez votre feuille de papier dans l’eau.  

2) Mouillez votre planche à l’éponge et placez-y la feuille : elle ne doit pas gondoler (sinon, replongez-la dans l’eau).  

3) Humidifiez le papier kraft à l’éponge et fixez la feuille sur la planche. Vous pouvez également utiliser de l’adhésif. 

4) Rincez l’éponge, essorez, puis passez-la sur la feuille pour éliminer le surplus d’eau.  

5) Laissez le papier sécher complètement (1h30 environ). 

Étape 2

Réaliser un rapide crayonné du sujet.  

Ne posez que les grandes lignes : elles vous serviront de repères lors de la mise en couleur.

Votre trait doit être très léger. Si besoin, du plat de la main, roulez délicatement une gomme mie de pain sur l’ensemble du dessin pour l’atténuer.  

Étape 3

Appliquer une grande quantité d’eau sur le dessin avec un pinceau à lavis.

Le papier se gondole ? En séchant, grâce au kraft gommé qui le maintient en place, il retrouvera son aspect lisse. 

Étape 4

Appliquer la sous-couche.

Préparez un lavis très dilué composé de terre de Sienne et d’une touche de vert émeraude.

Posez-le avec le pinceau à lavis : en partant du haut de la feuille, balayez en continu de gauche à droite, en descendant au fur et à mesure. C’est cette première couche qui va unifier les couleurs. 

Astuce : procédez en inclinant la planche vers le bas, la couleur descendra d’elle-même. 

Étape 5

Poser les masses de couleurs dominantes.  

- Pour la mer, préparez un lavis composé de vert, de bleu (en plus petite quantité) et d’une pointe de terre de Sienne. Ce jus peut être assez intense, car les couleurs, en séchant, vont perdre de leur éclat. Travaillez vite, au pinceau à lavis : les couleurs, une fois sèches, conserveront un effet mouillé, diffus.  

- Pour le ciel et les nuages : utilisez le même mélange en y ajoutant une pointe de terre de Sienne. 

Étape 6

Créer des réserves. 

Pour traiter l’écume, donner mouvement et contraste, ôtez le surplus de couleurs jusqu’à atteindre la sous-couche jaunâtre (étape 4). Utilisez un mouchoir en papier déchiré sur les bords : l’absorption  de l’eau et des pigments sera plus efficace. Laissez sécher complètement avant de passer à l’étape suivante.  

Astuce : impatients, utilisez un sèche-cheveux ! Notez que les couleurs perdront un peu de leur éclat.  

Étape 7

Traiter la mer (support sec). 

Préparez un nouveau lavis à peine plus dense que le précédent : vert, terre de Sienne (en moindre quantité), une touche d’outremer. Appliquez au pinceau à lavis selon le mouvement des vagues. Pour que la mer soit contrastée, accentuez la couleur sur certaines zones.  

Astuce : adoucissez les contours de vos touches pour créer un effet dégradé. Appliquez le pinceau nettoyé mais légèrement humide sur certaines zones.  

Étape 8

Renforcer les nuages (support sec). 

Afin d’assombrir les nuages, utilisez le lavis précédent en y ajoutant du bleu.

Commencez par les nuages plus clairs, puis accentuez la couleur pour les masses plus sombres.

Votre pinceau à lavis doit être très gorgé en couleur.  Pour obtenir un effet nébuleux, diluez généreusement la couleur.  

La couleur posée, estompez les contours avec le pinceau propre mais légèrement humide.  

Étape 9

Traiter les rochers.  

Préparez un mélange : terre de Sienne, une pointe de rouge (pour réchauffer la couleur).  

1) Peignez, au pinceau rond pointu moyen, la masse générale des rochers. Vos couleurs doivent être assez diluées. Pensez à laisser des réserves entre les rochers pour traiter l’écume.  

2) Rehaussez les rochers du premier plan : vos couleurs doivent être moins diluées.  

3) Traitez les détails des rochers : les ombres, les effets de matières. Préparez un lavis assez dilué composé de bleu et d’une pointe de vert ; appliquez au pinceau rond pointu plus fin, par petite touche.  

Étape 10

Rehausser la mer, pour renforcer le premier plan et réchauffer l’ensemble.  

Utilisez un mélange composé de vert, de bleu (la base utilisée pour la mer) et d’une pointe de jaune.

Diluez au minimum : les couleurs doivent être saturées.

Avec un pinceau à lavis renforcez les vagues que vous souhaitez mettre en valeur.

Posez la couleur comme si vous suiviez leur mouvement.