Aller au contenu principal

Astuce Manga : Imaginer un scénario

Notez cet article
Aucun vote pour le moment

Créer un scénario… Comment faire ? Pas besoin de vous prendre la tête : soyez imaginatif et surtout méthodique.

 

Un bon scénario, c’est une histoire facile à comprendre. Mettez-vous à la place du lecteur et posez-vous les 5 questions essentielles : qui ? quand ? où ? quoi ? pourquoi ? Si vous avez aisément les réponses, le tour est joué !

1. Choisir un thème

Le thème va dominer votre scénario… et dépend fortement de votre personnalité. Comme les plus grands mangakas, avec l’expérience, vous trouverez votre thème de prédilection bien à vous et le déclinerez en différents scénarii.

 

Traditionnellement, dans le manga, vous retrouvez certains thèmes majeurs :

- l’histoire d’amour (Shôjo manga)

- l’aventure ou l’action (Shônen manga)

- l’héroic-fantasy, un mix entre légendes, contes et histoires d’aventures

- le policier ou le polar

- la vie de bureau (Sarîman)...

2. Imaginer la trame d’une histoire

À partir du thème, construisez votre histoire autour d’un personnage principal : le héros. Votre scénario peut se décomposer en quatre parties : l’intro, le développement, le point culminant et le dénouement.

 

L’intro :

Vous plantez le décor : où l’action va-t-elle se dérouler ? À quelle époque ?

Vous présentez le personnage principal : qui est-il ? Que veut-il ?

Vous faites apparaître son entourage : les personnages secondaires et l’anti-héros (son adversaire, son rival, le méchant).

 

Le développement :

Vous posez l’action principale (le fil conducteur) : le héros est amoureux, une mission lui a été confiée, il doit résoudre l’énigme d’un crime, etc...

Vous affinez les traits de caractère du héros au fil des actions qui découlent de l’action de base.

 

Le point culminant :

C’est un retournement de situation (le héros est sur le point de convoler avec sa douce, mais un rival apparaît !).

Vous donnez de l’ampleur à l’anti-héros.

 

Le dénouement :

C’est le résultat logique de votre développement.

Happy-end ou fin tragique : à vous de choisir !