Aller au contenu principal

Choisir son papier à dessin

Notez cet article
Average: 5 (2 votes)

Blanc ? Teinté ? Satiné ou à grain moyen ? Choisir son papier mérite un temps de réflexion. Avant toute acquisition, posez-vous les bonnes questions.

1. Votre médium est-il plutôt sec, gras ou liquide ?

Sec comme le fusain : il aura besoin d’un papier à grain moyen, tel que le papier Canson "C" à grain, pour lui permettre d’adhérer sans gêner la souplesse du geste.

 

Gras comme les crayons de couleur ou la mine graphite : il lui faudra une surface lisse, donc un grain fin, comme par exemple le papier Canson 1557 pour qu’il puisse s’étaler facilement.

 

Cas particulier : un travail à l’encre et à la plume demande un papier très lisse, type papier Canson® Bristol, afin d’éviter que votre plume n’accroche.

2. Doit-il être résistant?

Vous allez souvent gommer : veillez à ce que votre papier ne soit pas trop fin pour éviter qu’il ne se déchire à la moindre correction.

Vous allez travailler par superposition de différentes couches : pensez que votre papier devra être assez épais pour supporter la matière.

3. Blanc, ou couleur?

Tout dépend de la capacité de couverture de votre médium et des effets que vous recherchez. 
- Blanc pour des dessins au fusain et au graphite : vous étendez votre gamme de nuances du blanc du papier au gris foncé de la matière. Le contraste entre ombre et lumière est optimal.
- Couleur pour les pastels et les craies, qui ont un fort pouvoir couvrant. Vous pouvez ainsi intégrer la couleur de fond dans les nuances de votre dessin.

Les expressions « un papier qui a de la main » et « une main de papier ».

Un papier qui a de la main est un papier qui parait épais par rapport à son grammage réel. 

Une main de papier est égale à 25 feuilles. Pourquoi ? Parce que les papetiers comptent les feuilles de papier avec 5 doigts, à raison de 5 feuilles par doigt. Avec une main, ils comptent donc 25 feuilles à la fois