Envoyer à un ami Imprimer
Retour

Adrián Villar Rojas, Lauréat du Prix Canson® 2015 !

26 Juin 2015

A l’issue de la délibération du jury présidé par Tunga, le Prix Canson® a été attribué le 22 juin à l’artiste argentin Adrián Villar Rojas lors d’une soirée au Palais de Tokyo.

Ils étaient 5 finalistes, issus des 41 artistes sélectionnés par le jury, à briguer le titre. Les œuvres de ces artistes, qui ont choisi le dessin comme médium pour s’exprimer, attestent de la liberté que le papier offre.

 

 

Adrián Villar Rojas est né en 1980 à Rosario en Argentine. Il vit et travaille à Buenos Aires.


Selon Thomas Jean, journaliste pour Beaux-Arts Magazine : « Loin de la fragilité du papier, Adrián Villar Rojas s’illustre dans le monumental. Avec des sculptures bétonnées qui vous glacent comme des visions post-apocalyptiques. Telle cette forêt de pylônes monstrueux, de champignons géants, qu’il imagine en 2011 pour la biennale de Venise, où il représente son pays. Ou cet énorme cône qu’il fait s’échouer, fusée terrassée, dans les Tuileries la même année. Ou bien encore ces concrétions de ciment, déchets et mauvaises herbes qu’il disperse en 2014 sur la High Line en friche à New York. Quand il s’empare du crayon ou du jet d’encre, rien de très riant non plus. Même si, sur la feuille, au détour d’une forme inquiétante, il y a la couleur qui surgit. Même si derrière les craquelures qu’il trace, l’utopie pointe son nez. On y décèle des mondes parallèles à la Antoine Volodine, des ruines pleines de promesses à la Mad Max. Comme si la légèreté du dessin autorisait à ce grand féru de science-fiction des élans de fantaisie que lui interdirait la sculpture. »


 

           

 

©Nicolas Khayat

Et c’est par ses dessins et ses créations graphiques, jet d’encre et aquarelle sur papier, perpétuant, en écho, ou inventant selon une pratique autonome, des figures et paysages contigus à ses scénarios d’un monde apocalyptique, en proie à des bouleversements certains, qu’il a su convaincre le jury de cette 5e édition du Prix Canson® présidé par l’artiste brésilien Tunga.

Le lauréat du Prix Canson® 2015, Adrián Villar Rojas, se voit récompensé par une dotation de 10 000€ en papier Canson®, et surtout, l’artiste se verra exposé lors de la Foire Internationale d’Art Contemporain de Paris, lui offrant une visibilité médiatique internationale.

Découvrez ses œuvres ainsi que celles des finalistes, dans l’exposition du Prix Canson® 2015, du 24 juin au 1er juillet 2015 dans la Galerie Haute du Palais de Tokyo (13 avenue du Président Wilson, 75016 Paris, ouvert tous les jours sauf le mardi, de midi à minuit).



Le jury de cette édition était composé (de gauche à droite sur la photo) de Christine Macel, conservatrice en chef en charge du service Création contemporaine et prospective, Mnam, Centre Pompidou (Paris, France) ; Natalie Bell, curatrice au New Museum (New York, USA) ; Bala Starr, directrice de Institute of Contemporary Arts (Singapour) ; Catherine Lampert, curatrice et historienne d’art (Londres, Royaume-Uni), Staffan Ahrenberg, collectionneur et propriétaire des Cahiers d’Arts (Suède); Mia Locks, curatrice au MoMA PS1 (New York, USA) ; Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo ( Paris, France), Claire Gilman, curatrice au Drawing Center (New York, USA) ; et présidé par Tunga (absent de la photo).

 
 
 
De haut en bas, gauche à droite :
Série ‘Una Persona Me amo', 2013, inkjet print and watercolor on paper, 29.53 x 20.96 cm
Série ‘Return the World', 2013, inkjet print, watercolor and pencil on paper, 29.53 x 20.96 cm
Série 'Return the World', 2013, inkjet print, watercolor and pencil on paper, 20.96 x 29.53 cm
©Adrián Villar Rojas, courtesy Marian Goodman Gallery
Photos du Trophée et du Jury : ©Nicolas Khayat.